Notre association

  • Combattre l’isolement
    par l’informatique
    simplifiée !

    NOUS CONTACTER

Plus qu’une association, une démarche humaine

L’association a pour objectif prioritaire d’accompagner les personnes en manque d’autonomie à retisser du lien avec leur famille et la société. Dans une problématique actuelle de transformation numérique, Isipc s’est aussi adapté au grand public afin de faciliter l’accès à l’informatique au plus grand nombre.

L’association :

Existant depuis 2009, Garder le contact est une association à but non lucratif, loi 1901. Notre association est avant tout dans une démarche humaine et d’accompagnement social.

Ses membres :

Garder le contact est né de la fusion des compétences de Catherine psychologue clinicienne spécialiste de la maladie d’Alzheimer depuis 1997 et François Chausson, informaticien. Au fil des années l’équipe s’est étoffée. Valdo, Bernadette, Michel, Jacqueline, Rémy, Jean-Marie, Gilbert, Damien, Pauline, Alain, Jean-Claude ont amené leurs expertises et leur soutien.

Le bénévolat :

Vous aimeriez apporter de temps en temps, à votre rythme, près de chez vous, un peu de joie et de vie ? Sans être spécialiste, vous êtes familier de l’utilisation courante de l’informatique ?
Devenez bénévole avec Garder le contact !


  • Bonjour, Je vous remercie de m'avoir informée du retour d'IsiPC et j'en suis ravie. Je viens d'ouvrir un compte pour mon mari et de découvrir la forme actualisée vraiment réussie et ergonomique. Je pense que nous en ferons un bon usage avec mon mari. Bravo pour ce beau travail ! Toute ma reconnaissance à Madame Chausson pour les merveilleux jeux de stimulation cognitive qu'elle met ainsi à disposition des personnes en situation de handicap et/ou atteintes de troubles cognitifs ; ces activités, faciles à mettre en œuvre, leur apporte, ainsi qu'à leurs aidants, une aide précieuse ; elles permettent aussi de vivre de bons moments de partage. Encore toutes mes félicitations et mes sincères remerciements, Cordialement.

    Claudette, Un Mail de Claudette du 6 décembre 2017


  • GARDER LE CONTACT est plus qu’une association, c’est un projet d’aide aux personnes séniors dans le but de se familiariser avec un ordinateur et à surfer sur le Web. Car si aujourd’hui, nos smartphones, nos ordinateurs et nos tablettes font partie de notre quotidien et sont des outils de travail, nos grands-parents, eux, ont besoin d’un peu d’aide pour en comprendre les fonctionnalités. Michel Boutet a repris la Présidence après le décès de François Chausson, lui qui fût à l’initiative de ce projet en 2008. L’idée était donc de facilité l’accès à ces nouvelles technologies grâce à un outil simple et c’est ce que fit François Chausson, ancien ingénieur chez IBM en créant une application, avec l’aide de sa femme, psychologue notamment auprès des personnes âgées. Ceux qui me lisent et qui se connectent chaque jour vont vite comprendre le principe et ceux qui n’y connaissent pas grand-chose, vont vite s’y intéresser ! De chez soi ou au sein même de leur maison de retraite, les séniors peuvent utiliser cette application, évidemment il leur faut l’aide de quelqu’un lors de la première connexion pour paramétrer certaines données, mais ensuite ils restent autonomes sur cet outil grâce à de nombreuses fonctionnalités. En effet, depuis leur espace personnel, ils peuvent par exemple et grâce à des icônes de grosse taille, accéder à leur boîte mail sans entrer de « login », visualiser leurs photos triées automatiquement, écouter de la musique, utiliser un système de conversation instantanée…et tout ça pour un coût minime, notamment et surtout pour les particuliers qui l’utiliseraient de chez eux (30 € par an). Cet outil a aussi été conçu pour les séniors handicapés ou malades et notamment ceux atteints de la maladie d’Alzheimer, dans le but de les sortir de leur isolement et de stimuler leurs capacités intellectuelles sous forme de jeux.

    Valdo & des lycéens, Article La Provence


  • "Pour la troisième année consécutive, la Résidence Joseph Gontier accueille les bénévoles de l’association « garder le contact ». Cette association propose la mise en place et l’initiation à l’utilisation d’accès simplifiés à diverses applications informatiques appelés « solutions ISIPC ». Peu convaincue au départ de l’intérêt que pouvaient porter les résidents à cette activité, j’ai rapidement constaté combien je m’étais trompée… L’assiduité d’un groupe de résidents nous a amenés à développer, au sein de la maison, l’installation de bornes wifi dans l’ensemble des bâtiments afin que ces résidents puissent utiliser leur matériel dans leur studio pour continuer leurs activités et maintenir le contact avec leurs familles ou amis. Aujourd’hui « la connexion » est parfaite ! Aussi bien avec le web qu’entre les participants et animateurs. Par ce témoignage, je tiens à féliciter et à remercier l’association et ses bénévoles dévoués pour le beau travail accompli auprès de nos anciens. Chantal Sagnes Directrice de la Résidence Autonomie Joseph Gontier"

    Résidence Joseph Gontier - Madame Chantal SAGNES témoigne.


  • J'utilise Isipc comme outil principal lors d'ateliers de découverte de l'informatique en EHPAD. Je trouve que c'est parfait pour apprendre aux résidents à utiliser l'écran tactile et leur permettre de pouvoir très rapidement faire quelque chose avec l'ordinateur : écrire un mail, jouer, écouter de la musique, ouvrir un site internet... C'est très motivant et valorisant pour eux ; ils se déclarent d'ailleurs très satisfaits de ces ateliers.

    Antoine (Belfort) animateur en Ehpad


  • « Les Ateliers Déclic(s) sont nés d’un constat simple. D’un côté (de l’écran…), la dématérialisation progressive, mais inexorable des démarches administratives. De l’autre (face à l’écran…), des femmes et des hommes qui, faute d’usage ou de matériel informatique, sont dans l’incapacité d’effectuer les démarches en question. Pour rapprocher ces deux mondes, Isipc, la plateforme simplifiée d’accès à internet de Garder le contact, s’est révélée être un outil formidable. Mais pour faire passer le courant, les bénévoles de l’association ont su déployer savoir-faire, adaptabilité et bienveillance pour garantir la connexion. Pour meilleure preuve, accueillis par dizaine à Bagnols sur Cèze et Pont Saint Esprit depuis le démarrage en juillet, nos naufragés du numérique ne demandent qu’une chose à l’issue de leur Atelier : revenir la semaine suivante. Alors… »

    Pour le SEP, concepteur des Ateliers Déclic(s) Franck Danger, Ecrivain public à vocation sociale


  • «  J’ai intégré l’association «  Garder le contact » il y a 18 mois. Je suis retraité dans le secteur de l’informatique. J’ai eu envie de rester dans ce milieu et de permettre à des personnes âgées qui sont en maison de retraite de « garder le contact » avec leur famille grâce à internet. L’outil est très simplifié et adapté. Je fais de belles rencontres et je communique un savoir ce qui me permet de me sentir encore utile. Certaines personnes âgées sont connectées et s’intéressent de plus en plus à internet. »

    Michel Boutet, président de Garder le contact (2015)


  • « Garder le contact est plus qu’une association, c’est un projet d’aide aux personnes séniors dans le but de se familiariser avec un ordinateur et à surfer sur le Web ... nos grands-parents, eux, ont besoin d’un peu d’aide pour en comprendre les fonctionnalités. Michel Boutet a repris la Présidence après le décès de François Chausson, lui qui fût à l’initiative de ce projet en 2008. L’idée était donc de facilité l’accès à ces nouvelles technologies grâce à un outil simple et c’est ce que fit François Chausson, ancien ingénieur chez IBM en créant une application, avec l’aide de sa femme, psychologue notamment auprès des personnes âgées. Ceux qui me lisent et qui se connectent chaque jour vont vite comprendre le principe et ceux qui n’y connaissent pas grand-chose, vont vite s’y intéresser ! »

    Déborah Pam - Magazine des 50 personnalités


  • «  Depuis plusieurs mois, une dizaine de résidant(e)s ont pris le pari, à priori risqué sinon inaccessible, de se mettre à l’informatique. On peut affirmer aujourd’hui que cette initiative lancée par l’association « Garder le contact » est un succès. Non seulement les résidant(e)s viennent assidûment aux rencontres hebdomadaires, mais leur nombre à tendance à augmenter. Valdo Tassi, vice-président de l’association explique : « Nous utilisons des accès simplifiés à la messagerie, aux photos et aux loisirs, la manipulation aisée rend très facile la pratique des activités. Seuls le clavier et la souris doivent être maîtrisés, mais chacun(e) y vient à son rythme. Nous avons dans notre groupe 5 personnes de plus de 90 ans qui n’avaient jamais fait d’informatique auparavant, c’est une de nos belles satisfactions »

    www.laprovence.com


  • « Actuellement résident au Mas de Carles, organisme d’insertion sociale et professionnelle, située sur la commune de Villeneuve les Avignon, je suis demandeur d’emploi. En attendant une offre d’embauche j’y exerce l’activité de l'entretien du bâtiment. Comme suite à une information donnée en réunion de travail, en Octobre 2016, j’ai profité d’une initiation informatique proposée par l’association Garder le Contact. Entièrement novice en ce domaine, nous avons commencé par le maniement de la souris et la maîtrise du clavier. Nous sommes ensuite passés par l’explorateur du fichier, suivi des premiers pas sur l’internet. Après ces quatre premiers mois d’initiation, à raison d’une heure et demi par semaine, je me suis fait ouvrir une adresse mail par Pôle emploi. Avec cette adresse mail je reçois maintenant les offres d’emploi par l’abonnement au Pôle emploi. Dans la foulée de cette initiation de base, j’ai profité de la présence des animateurs, pour avoir une petite formation sur l’application Excel. De là, j’ai suivi une formation par le biais d’un organisme d’Avignon, sur Word. Grâce à ces formations, j’ai enrichi mon CV d’un nouveau savoir qui m’ouvre des portes pour mon avenir. Je trouve dommage que peu de résidents du mas n'aient profité de cette initiation. »

    Le Mas de Carles une initiation réussie - Pascal F.


  • " Sachant qu’à la Résidence, il y avait l’informatique, ma fille m’a amené un ordinateur et difficilement, je m’habitue malgré mes 92 ans à le manipuler. Simone Daumas_____J’ai été contente de me trouver devant mon ordinateur en compagnie, plutôt que seule. La patience des accompagnants mérite la médaille. Je pense que les nouvelles dispositions (le nouvel Isipc-ndlr) vont encore simplifier les manipulations. Henriette Poiffaut – 84 ans._____Isipc : « La nature perd ses feuilles, les arbres aussi, l’automne est là » Joseph Beynet – 93 ans._____Il y a deux ans, l’informatique apparaissait dans la Résidence. J’en suis donc une pionnière. Je l’ai alors annoncé chez moi : « grosse rigolade ! » Depuis, je suis ici, devenue plus fidèle à cet engagement. Paule-Marie Broutée – 95 ans._____Le site Isipc, depuis maintenant deux ans, m’a personnellement beaucoup apporté dans l’informatique. Léo Incigneri – 79 ans._____Isipc : cette méthode de communication me permet de parler (par mail, ndlr) avec ma famille malade. Il m’a fallu toute une vie pour découvrir les richesses de l’ordinateur. Renée Rocher – 90 ans._____Cela fait deux ans que je me suis mise à faire un peu d’ordinateur et grâce à Isipc je corresponds avec ma famille et mes amies, ce qui est un plus dans ma vie de résidente à la Maison Joseph Gontier. Je suis bien contente, à 89 ans c’est un exploit. Raymonde Kachler "(…)

    Résidence Joseph Gontier - Sept Résidents, témoignent.

AG2R

3e prix de ses Trophées de l’innovation 2010

IBM France

Don dans le cadre de son programme de mécénat Mars 2011

Handica Handimat

2e prix de son Trophée 2011

Conseil Départemental de Vaucluse

nous subventionne en 2017

Conseil Départemental de Vaucluse
Le SEP Franck Danger

Écrivain Public et Social

L’hôpital Bretonneau Paris
Association Old’Up
Le réseau mémoire Aloïs
Les Blouses Roses